Choisir un couteau cuisine : comment faire ?

Choisir un couteau de cuisine est une réflexion qui a du sens pour tout cuisinier en herbe, amateur averti et bien sûr, professionnel. Cet ustensile de cuisine est certainement l’un des plus importants à avoir dans ses tiroirs. D’ailleurs la plupart des chefs cuisiniers travaillent avec leur propre set de couteaux professionnels qu’ils utilisent à chaque service. Chaque professionnel a un outil indispensable à son activité professionnelle, et c’est le cas également pour les cuisiniers.

Cet article vous permettra de répondre à vos questions en ce qui concerne le choix d’un couteau de cuisine. Vous découvrirez quel couteau pour quel(s) usage(s), la lame adaptée selon les aliments à couper, ou encore les fonctions des différents matériaux utilisés lors de la fabrication de couteaux.

Choisir Couteau Cuisine

Pour quels usages ?

Découpe de légumes, de viandes, de poissons … à chaque aliment son couteau ! Eh oui, car si vous pensiez utiliser le même couteau pour tout ceux-là, sachez que dans la pratique il en est tout autre !

Vous avez besoin d’un couteau mais une question vous taraude: « Pourquoi ai-je besoin de tel ou tel type de couteau ? » Vous aurez besoin d’un couteau pour :

  • découper des légumes,
  • découper les fines herbes et condiments,
  • découper les fruits,
  • couper, trancher ou émincer la viande, le poisson,
  • trancher du pain,
  • désosser les os de tous types de volailles,
  • ouvrir une huître,
  • éplucher les légumes,
  • couper le fromage.

Ainsi que pleins d’autres usages !

Quel type de lame choisir ?

Les couteaux sont fabriquées avec différents types de lames. Il existe la lame forgée et la lame découpée. Voyons un peu dans quelle circonstance utiliser soit l’une ou l’autre:

La lame forgée : bien souvent les couteaux montés avec une lame forgée, sont des couteaux artisanaux et donc uniques. Une lame forgée est découpée dans une barre d’acier chauffée à haute température. La lame se décompose ainsi: le tranchant, la pointe et le dos. Le tranchant d’une lame forgée offrira une solidité pour la découpe et la coupe de vos aliments. Le pointe sera plus souple afin d’amortir les chocs et le dos de la lame sera « tendre ». L’excellente qualité de cette lame est due à son grain d’acier très fin. Les aciers utilisés pour sa fabrication sont inoxydables. Les couteaux à lame forgée présentent une meilleure prise en main et une meilleure résistance.

La lame découpée: provient d’une plaque en acier plat.

A lire aussi >> Choisir un fusil à aiguiser ?

Les différents types de couteaux

Suivant l’usage que vous en ferez chaque couteau sera différent selon les aliments que vous souhaiterez découper. Dans le commerce, vous serez face à tout un choix de couteaux aussi différents les uns des autres ! Cela risque de vous paraître compliqué alors voici une petit liste des couteaux les plus communs.

Le couteau à tomate

Pratique pour couper une tomate sans en écraser sa chair ! La lame est crantée il pourra découper tous les fruits et légumes à la chair fragile

Le couteau d’office

Sa lame courte et pointue permet d’éplucher et de couper les petits aliments comme l’air ou l’oignon par exemple. C’est l’incontournable à avoir dans sa cuisine !

Le couteau dit universel

Il permet de découper, hacher, émincer et éplucher les aliments de taille plus importante comme les aubergines ou le fenouil.

Le couteau de chef

Là ça ne rigole plus ! C’est le couteau de compétition, celui que tous les chefs cuisiniers ont en leur possession ! Sa longue lame permet de couper les pièces de viande très facilement. Pratique à utiliser il peut également servir à émincer les fruits et légumes ou les plantes aromatiques, mais attention aux doigts ! Pour ça il existe une technique que seule les cuisiniers connaissent !

Le couteau japonais

Appelé aussi Santoku, il est semblable au couteau du chef mais comporte des alvéoles sur la lame qui permettent de détacher les aliments de couteau grâce à de l’air qui passe au travers.

Le couteau à poisson

Ce couteau appelé aussi filet de soie est monté d’une lame fine et flexible. Grâce à cette lame, le couteau va pouvoir enlever l’arête centrale du poisson sans en abimer sa chair. Vous pourrez aussi vous en servir pour dénerver une viande ou un foie gras entier.

Le couteau à désosser

Comme son nom l’indique, le couteau à désosser vous sera utile pour enlever les os de la viande ou d’une volaille et de séparer la chair grâce à une lame longue, fine et courbée.

La feuille de boucher ou couperet de cuisine

Ce couteau de taille XXL hyper impressionnant de prime abord et lourd à la prise en main, débite les carcasses de volaille ou de viande très facilement de par son action de levier. Le plat de la lame peut écraser les aliments afin qu’ils dégagent toutes leurs saveurs.

Le tranchelard

Ce couteau tranche la viande: volaille, bœuf, rôtis, de façon nette et précise afin qu’elle conserve tout son jus et garde son tendre.

Le couteau à pain

Reconnaissable entre tous les couteaux, celui-là possède un fil cranté pour bien faire craquer la croûte d’où l’expression « casser la croûte ». Il taille la mie de pain sans pour autant la réduire en miettes. Possibilité de découper une génoise sans trop l’effriter.

Le couteau à jambon ou à saumon

Ce couteau est très long. Sa lame longue, fine et flexible composée d’alvéoles permet de découper en fines tranches le jambon ou le saumon et de les détacher de la lame du couteau.

Petite astuce: pour servir les tranches coupées, piquez-les avec la pointe du couteau et servez-les directement dans le plat ou les assiettes.

Les différents types de manches

Comme il existe différents types de lames, il existe donc différentes types de manches !

Choisir la lame de son couteau est primordial, mais sachez que le choix du manche est aussi un critère de sélection en particulier pour les cuisiniers professionnels.

Manche en plastique

Plus pratique pour le lavage en lave-vaisselle, le plastique du manche est fondu, refroidi puis solidifié autour de la soie du couteau (la partie en acier à l’extrémité de la lame qui rentre dans le manche). En fait la technique utilisée permet aucune intrusion de n’importe quel aliment. Les professionnels possèdent des couteaux répondant aux normes HACCP comportant une pastille de couleur ou un manche en couleur.

Fabriqué en ABS ou polypropylène, ces manches de couteaux destinés aux professionnels de cuisine résistent à la chaleur et aux détergents. Leur revêtement anti-dérapant permet une manipulation en toute sécurité même en ayant les mains mouillées.

Manche en bois

Ces couteaux sont souvent artisanaux et uniques fabriqués avec le savoir-faire des artisans couteliers. Très esthétiques mais peu pratiques, ils ne permettent pas d’être lavés en machine car ils absorbent toute l’eau. Il vaut mieux les laver à la main et les sécher instantanément.

Manche en bois compressé

Contrairement au précédent couteau, lui n’absorbe pas l’eau donc il sera moins fragile. Peut être utilisé au lave-vaisselle ou à la main.

Quels matériaux privilégier ?

Pour finir, nous allons évoquer les différents matériaux utilisés pour la fabrication de ces couteaux. Nous pouvons en distinguer quatre.

Acier

C’est avec ce matériau que la plupart des couteaux de cuisine sont fabriqués. Ils sont reconnus pour leur robustesse dans le temps et leur efficacité pour la découpe d’aliments. Le fer et le carbone sont les deux éléments qui le composent.

Les professionnels choisissent des couteaux en acier inoxydable nécessitant moins d’entretien.

Céramique

Ces couteaux modernes ont fait leur apparition dans les cuisines depuis peu de temps et visiblement son succès est probant puisque beaucoup de particuliers et de professionnels les utilisent. La lame en céramique permet une découpe de précision et ne nécessite pas un grand entretien, comme un aiguisage ou affûtage. Bien que pratique, il reste néanmoins fragile et supporte mal les chocs! Prenez-en soin et ne l’utilisez pas sur une surface dure.

Inox

L’inox est un matériau léger permettant un bon équilibre entre efficacité et résistance à l’oxydation et à la corrosion.

Acier Damas

Les couteaux en acier Damas sont fabriqués avec une technique unique dans laquelle chaque couche d’acier est repliée sur elle-même un certain nombre de fois. Très riches en carbone, ces couteaux sont dotés d’une grande résistance et d’une lame extrêmement tranchante. Ils s’identifient par un motif unique obtenu par ce travail de superposition et sont les couteaux les plus chers du marché.

Sur le même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires