Le Kale, késaco ?

Wok de chou kale

Peu connu dans nos contrées, ce légume feuillu de la famille des crucifères, est pourtant très en vogue aux États-unis, chouchou de stars aussi célèbres que Gwyneth Paltrow ou Jennifer Aniston.

Le chou kale, une perle nutritionnelle au goût extra

La raison d’un tel engouement ? Il est délicieux bien entendu, mais c’est aussi un super chou s’il on en juge par son profil nutritionnel de champion. Il se démarque par sa forte teneur en fibres, en minéraux et oligo-éléments : manganèse, cuivre, calcium, fer, phosphore et magnésium, mais aussi sa forte concentration en vitamines C et K et tout ça, sans risque d’arrondir nos formes car il est très peu calorique. En fait manger du kale équivaut à absorber un véritable cocktail anti-vieillissement, anti-cholestérol et antioxydant qui booste en prime notre énergie et notre système immunitaire.

Où le trouver ?

Appelé chou frisé non pommé ou chou plume, il s’agit d’un légume oublié qui commence à être réintroduit en Europe. Il pointe ses feuilles essentiellement sur les marchés et les réseaux de distribution de la filière bio. Espérons que son côté rustique et facile à cultiver, va inciter à des producteurs toujours plus nombreux à en planter et qu’il devienne à la mode par chez nous, aussi…

Comment le choisir et le conserver ?

Le choisir avec des feuilles brillantes et drues. Pour qu’il conserve son croquant, entourer le kale d’un linge et placer dans un sac plastique ou dans une boîte hermétique, le tout dans le bac à légume du réfrigérateur.

Le plus : Le chou kale se prête à mille et une préparations. Il peut se manger cru (dans ce cas, il est conseillé de le couper en lanières fines et de le laisser mariner dans une sauce vinaigrée ou citronnée) ou cuit aussi bien au wok, que braisé, à la vapeur, intégré dans une quiche, une soupe ou une sauce végétarienne pour des pâtes. À noter une recette qui fait fureur outre atlantique : les chips de kale : laver et sécher les feuilles, retirer les tiges et les enrober d’une émulsion d’huile d’olive, de sauce soja, de jus de citron, d’épices et de graines de sésame. Bien étaler les feuilles sur une plaque de four (recouverte d’un papier cuisson) et faire cuire 30 minutes environ à 160°C, en les surveillant ; les retirer quand elles sont croustillantes.

WOK DE CHOU KALE ET DE GRAINES DE TOURNESOL

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

25 minutes

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 bouquet de chou kale
1 poivron rouge
4 gousses d’ail
2 càs de graines de tournesol
le jus d’un citron
2 càs de bon vinaigre rouge
huile d’olive
sel et poivre

Les étapes

  1. Retirer les tiges centrales du chou si elles sont trop épaisses. Laver les feuilles, les essorer et les couper en lanières. Couper le poivron en deux, ôter les graines centrales et les parties blanches puis couper la chair en cubes. Éplucher les gousses d’ail et les couper en lamelles.
  2. Dans un wok (ou une grande poêle), faire chauffer légèrement 2 càs d’huile d’olive et ajouter l’ail et les poivrons. Quand l’ail est translucide, ajouter le chou, saler et bien mélanger.
  3. Cuire à couvert pendant 5 mn pour “faire tomber” le chou, puis continuer la cuisson à découvert en mélangeant de temps en temps encore une bonne dizaine de minute.
  4. En fin de cuisson, ajouter le jus de citron et le vinaigre. Bien mélanger et laisser légèrement évaporer. Ajouter les graines de tournesol, mélanger et laisser cuire encore quelques minutes. Poivrer.
  5. Servir aussitôt avec une viande ou volaille ou une céréale (riz par exemple) pour les végétariens.


Wok de chou kale© marcberthiaumephoto.com

Vous voulez laisser un commentaire, poser une question ?

  1. il n’est pas réintroduit en Europe, il a toujours été consommé dans le Nord et Est de l’Europe et même dans l’Est de la France. parce que les US se le sont réappropriés sous un autre nom, on a l’impression de redécouvrir les choses.

Laissez-moi un commentaire !