Le chou romanesco, un légume qui renferme plus d’un trésor

VERRINES D’ÉTÉ AU POIVRON, CHOU ROMANESCO ET FRAISES

Originaire de Rome (comme son nom l’indique !), le chou romanesco, un peu oublié pendant des siècles, ne fait son apparition sur les marchés que dans les années 1990. Parent du chou-fleur dont il tire sa forme compacte, il emprunte au brocoli sa couleur verte et son goût très délicat.

Un légume mathématique

Même si sa présence sur les étals reste encore très timide, il est difficile de le rater. Il se distingue entre tous les légumes, par sa beauté parfaite, équilibrée à laquelle on ne peut rien ajouter : un objet d’art reposant dignement sur sa couronne de feuilles coupées. Mais saviez-vous que cette perfection cache une suite mathématique dite suite “de Fibonacci”. Les « florettes » se succèdent les unes aux autres en s’enroulant en spirale selon selon le rythme de la suite et en répondant au fameux « nombre d’or », source de toute harmonie esthétique bien connue des peintres et des architectes.selon les artistes de la Renaissance. Par ailleurs, ses « florettes » pyramidales disposées en couronnes spiralées si décoratives sont souvent souvent citées comme un exemple de fractale naturelle (une fractale étant un objet présentant une auto-similarité) : les « florettes » sont identiques les unes aux autres bien que de taille différente et si l’on agrandit chacune d’elles, elle est la réplique exacte du chou romanesco en entier… Mystérieux et magnifique à la fois !

Des qualités nutritives exceptionnelles

Mais au delà de ses propriétés mathématiques et esthétiques, notre chou renferme des qualités nutritives exceptionnelles. Peu calorique, il aurait une action préventive contre le cancer grâce à ses fibres et aussi à ses composants antioxydants. Sa consommation régulière diminuerait les risques cardiovasculaires et aurait aussi une action bénéfique pour contrôler le diabète. Il est riche aussi en vitamine C, B et K et en minéraux tels que le calcium, le fer, le manganèse et le potassium.

Comment le choisir et le conserver ?

La tête doit être compacte et les florettes bien serrées. Les tiges doivent être fermes. Les feuilles coupées à la base doivent être bien vertes.

Il se conserve une petite semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Le plus : On mange les florettes mais aussi les tiges encore tendres et croquantes. Il est délicieux à la vapeur accompagné d’une sauce au citron ou sauté à l’huile d’olive avec une pointe d’ail et du poivron rouge orangé pour la couleur. Attention à la sur-cuisson qui altérerait sa couleur, son croquant et son goût : 10 minutes maximum. Cru, façon croque au sel, il apportera une touche originale à un apéro d’été.

LA RECETTE DE CHOU ROMANESCO : VERRINES D’ÉTÉ EN ROUGE ET VERT

Temps de préparation :

20 minutes

Temps de cuisson :

25 minutes

Pour 6 verrines ou 12 mini verrines

Ingrédients

600 g de chou romanesco (1 gros ou deux petits)
1 poivron rouge
1 dizaine de fraises bien mûres
2 oignons nouveaux
8 brins de basilic (de préférence à petites feuilles)
2 càs de purée d’amande blanche
4 càs de vinaigre balsamique
1 gousse d’ail
1 pincée de piment d’Espelette
5 càs d’huile d’olive
sel et poivre
1 càs de graines de pavot

Les étapes

  1. Détailler le chou romanesco délicatement en florettes. Ôter les graines intérieures du poivron et le couper en cubes. Faire cuire ces légumes ainsi que les oignons nouveaux à la vapeur +/- 20 mn (Pour vérifier la cuisson, tester avec la pointe d’un couteau).
  2. Mettre de côté la moitié des florettes de chou en sélectionnant les plus jolies.
  3. Verser le restant du chou romanesco, le poivron et les oignons dans un blender, avec la purée d’amande, les feuilles de basilic, la gousse d’ail coupée en lamelles, une pincée de sel, de piment d’Espelette et de poivre, 2 càs de vinaigre balsamique et 3 càs d’huile d’olive.
  4. Mixer, on doit obtenir une crème onctueuse. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  5. Répartir cette crème dans des verrines et les placer au réfrigérateur au minimum deux heures.
  6. Peu avant de servir, couper les fraises en lamelles dans le sens de la longueur. Déposer les florettes de chou mises réserve et les lamelles de fraises en alternance sur le dessus de chaque verrine.
  7. Dans un bol, fouetter 2 càs de vinaigre balsamique, 2 càs d’huile, une pointe de sel et de poivre. Répartir la vinaigrette sur le dessus des verrines. Saupoudrer de graines de pavot et servir aussitôt.


VERRINES D’ÉTÉ AU POIVRON, CHOU ROMANESCO ET FRAISES

Laissez-moi un commentaire !