Recettes gourmandes pour l'apéritif

Ah, l'heure de l'apéro ! C'est l'été, le soleil de Provence descend doucement sur l'horizon ; on reçoit la famille ou des amis... Non, Noël est là, et l'apéritif est l'occasion de présenter des verrines ou des cuillères chics pour bien commencer la fête. Quelle que soit l'occasion, l'apéritif est le moment idéal pour essayer des recettes qui surprennent et enchantent vos invités, mais qui restent faciles et ultra-rapides à réaliser ! Verrines colorées, brochettes, boulettes de fromages, chips de radis, petits choux... Vous trouverez sur cette page "spéciale apéro" des idées pour toutes les saisons et pour tous les styles d'apéritif.

CANAPES AUX TOMATES CONFITES

Canapés aux tomates confites

Temps de préparation :

15 minutes

Temps de cuisson :

1H00 + 15 mn pour les tomates confites

Pour une trentaine de tartelinettes

Ingrédients

  • 250 g de farine bise type 80
  • 12 càs d'eau
  • 4 càs d'huile d'olive
  • 1 càs bombée de graines de pavot
  • sel
  • 1 pot detapenade d'olives noires
  • 30 tomates cerises

Les étapes

  1. Préparer les tomates confites comme indiqué ici.
  2. Mélanger dans un saladier la farine, une pincée de sel et les graines de pavot. Sabler avec l'huile d'olive puis ajouter l'eau pour former une boule de pâte. Laisser reposer à température ambiante.
  3. Préchauffer le four à 180°C.
  4. Abaisser la pâte au rouleau et à l'aide d'un emporte pièce rond confectionner le socle des tartelinettes.
  5. Graisser une plaque de four et y déposer les formes.
  6. Enfourner 15 mn.
  7. Sortir les tartelinettes du four et les laisser refroidir sur une grille.
  8. Peu avant de les servir, les tartiner d'une bonne couche de tapenade et déposer au centre une tomate-cerise confite.

Les algues, un univers de goûts et de bienfaits

Rouges, brunes, vertes, d’eau douce ou de mer, séchées ou fraîches les algues sont source de longue vie. Elles pourraient accompagner nos repas de l’entrée au dessert, mais force est de constater qu’en Europe, ces végétaux sont encore mal-connus et donc peu entrés dans nos habitudes culinaires. Mais le vent du changement commence à nous chatouiller dans nos traditions : l’engouement pour les sushis nous a fait découvrir leurs magnifiques saveurs iodées ; la brèche est ouverte pour poursuivre le chemin.

Le monde des algues

Les algues les plus connues sont :

  • nori : c’est l’algue la plus consommée puisque c’est elle que l’on retrouve dans les sushis. On la trouve généralement sous forme de feuilles très fines et séchées mais également en paillettes ou au rayon frais, en barquettes.
  • laitue de mer : très verte car riche en chlorophylle, elle est utilisée fraîche ou en paillettes. Fraîche elle convient parfaitement pour confectionner des papillotes (de poisson par exemple) ou agrémenter des salades.
  • kombu : elle se présente généralement sous forme de bâtons à réhydrater. Elle est très répandue au Japon où elle sert de base à la confection des bouillons et des sauces. Un morceau dans l’eau de cuisson des céréales et des légumineuses permet de réduire le temps de cuisson et leur digestabilité.
  • wakamé : on la trouve sous forme séchée ou au rayon frais. Très populaire au Japon puisqu’elle rentre dans la composition de la soupe miso, elle est aussi utilisée dans les salades.
  • l’agar-agar : ou le secret minceur des japonaises ! Elles raffolent de ce mélange de plusieurs algues qui permet d’obtenir un gélifiant naturel remplaçant avantageusement la gélatine animale dans la réalisation des flancs, confitures, sauces et gelées. Il se présente sous forme de barrettes, de paillettes ou de poudre, mais c’est sous cette forme que son utilisation (qui doit toujours rester très parcimonieuse) est la plus facile.

L’intérêt nutritionnel des algues varie selon leurs espèces. Pour autant, il est toujours important car elles contiennent beaucoup d’oligo-élements et de minéraux (fer, calcium, magnésium…), des vitamines (A, B1, B2, B12, C…) et des protéines. Elles sont minéralisantes. Elles fortifient l’organisme et contribuent donc à la prévention des maladies. Les antioxydants, les fibres et les phytostérols qu’elles contiennent, auraient une action sur les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypercholestérolémie et l’hypertension.

Où les trouver ?

C’est dans les magasins bio ou asiatiques que l’on peut se faire une idée de leur diversité.

Comment les choisir et les conserver ?

On les trouve séchées, entières ou en paillettes. Il convient dès lors de les réhydrater avant utilisation.

On les trouve également fraîches. On peut les conserver quelques jours au réfrigérateur. Au rayon frais des magasins, on peut s’en procurer conditionnées dans des barquettes transparentes conservées dans du sel. Elles doivent alors être rincées avant utilisation.

Le plus : Au départ, il est conseillé de les intégrer dans l’alimentation par petites doses. On les intégrer dans un potage, dans une sauce, dans des salades. Le Kombu est utilisé pour réduire le temps de cuisson et augmenter la digestibilité des céréales et des légumineuses.

La recette: le caviar (ou tartare) d’algues, trop facile à réaliser (…pour l’acheter tout prêt)

Cela fait un moment que j’avais envie de me lancer dans la confection du caviar d’algues. Appelé aussi parfois tapenade d’algues, il est vendu tout prêt dans les rayons frais des magasins bio. Jusqu’à présent, je l’avais acheté ainsi prêt à l’emploi. La lecture des ingrédients a finalement fini par me convaincre de sauter le pas. Sans difficulté, en un quart d’heure, j’ai réussi à reproduire le goût que j’espérais. Le plus long aura été finalement de réunir les ingrédients mais si vous avez la chance d’avoir un magasin bio, près de vous, bien fourni, cela ne devrait pas être sorcier.

Au final, vous disposez ainsi de deux pots à conserver au frigo qui agrémenteront délicieusement de simples toasts de pain chauds, un filet de poisson vapeur, ou bien encore du riz et des crudités.

CAVIAR (OU TARTARE) D’ALGUES

Temps de préparation :

15 minutes

Temps de cuisson :

Pour l’équivalent de deux pots à moutarde

Ingrédients

50 g d’algues kombu achetées fraiches en barquette et salées (magasin bio)
50 g de laitue de mer achetée fraiche en barquette et salée (magasin bio)
50 g de dulse achetée fraiche en barquette et salée (magasin bio)
50 g de câpres salées
le jus d’un citron
1 trait très bon vinaigre (facultatif)
10 cl ‘huile d’olive
sel (éventuellement) et poivre

Les étapes

  1. Faire tremper +/- 5 mn les algues et les câpres dans un bol d’eau claire. Les transvaser à la main dans une passoire (le sel reste au fond du bol), puis renouveler une fois l’opération. La seconde fois, bien presser les alges et les câpres contre la paroi de la passoire pour parfaitement exprimer l’eau.
  2. Verser les algues et les câpres bien égouttées dans un blender avec l’huile, le jus de citron et le vinaigre. Mixer de façon à obtenir une crème onctueuse mais conservant des petits morceaux d’algues.
  3. Goûter et assaisonner selon son goût en sel et en poivre et en rajoutant éventuellement un filet de vinaigre.
  4. Transvaser dans des pots de verre, fermer d’un couvercle. Se conserve une bonne semaine au réfrigérateur.


CAVIAR (OU TARTARE) D'ALGUES

Comment arriver à faire manger des légumes à vos enfants

Oui, voilà une question que l’on se pose souvent quand on est une maman : « comment arriver à faire manger l’immangeable à nos enfants ? » Un exemple : la carotte, bien souvent boudée par les enfants.

Je crois avoir trouvé une solution : une crème à la carotte onctueuse et douce qui a plusieurs tours dans son sac !

Elle contient du curcuma et des des parfums ensoleillés en souvenir des dernières vacances. Thym, laurier, amandes mais aussi une pointe d’ail et de tomates confites la relèvent gaiement. Elle “s’imbibe” de saveurs méridonalesT et ça lui va bien.

Cette crème peut être aussi servie à plusieurs sauces :

– nature servie à l’apéritif ou en entrée, des bâtonnets de légumes (concombre, carotte, chou-fleur, celeri en branche) mais aussi des grissini viendront y faire trempette,

– étalée sur du bon pain nature ou recouverte de quelques soupçons de fromage de chèvre frais, elle peut être servie en entrée, ou constituer de délicieuses tartines.

Les enfants vont adorer !

TARTINADE DE CAROTTES À LA PROVENÇALE

Temps de préparation :

20 minutes

Temps de cuisson :

35 minutes

Pour 2 pots (à moutarde moyens)

Ingrédients

1 bel oignon
2 gousses d’ail
2 brins de thym
1 feuille de laurier
1 càs de purée de tomates confites
300 g de carottes
3 càs de purée d’amandes complètes
1 pincée de curcuma
sel et poivre

Les étapes

  1. Peler les carottes, les couper en rondelles. Éplucher l’oignon et les gousses d’ail.
  2. Émincer l’oignon, couper l’ail en fines lamelles. Les faire fondre dans 1 càs d’huile. Ajouter le curcuma. Quand l’oignon est translucide, ajouter les carottes et les faire dorer quelques minutes. Saler légèrement et ajouter 25 cl d’eau, les brins de thym et la feuille de laurier.
  3. Cuire à feu doux, à couvert pendant +/- 30 mn. Les carottes doivent être tendres, tester avec la pointe d’un couteau.
  4. Ôter les brins de thym et la feuille de laurier et verser les carottes dans un blender, avec 3 càs de purée d’amandes et une pincée de poivre. Mixer finement.
  5. Répartir dans deux pots de verre, fermer d’un couvercle et conserver au réfrigérateur.


TARTINADE DE CAROTTES À LA PROVENÇALE

Le chou-rave, un chou méconnu et pourtant si craquant !

Si je vous parle de “chou en boule”, de “chou de Siam”, de “boule de Siam” ou encore de “colrave”, de “chou-pomme” et même de “chou de Pompéi” (dénommé ainsi par les Romains qui en étaient très friands) sauriez vous que vous avez affaire à cet étrange légume à la forme extra-terrestre, aux cheveux verts ou rappelant le satellite Spoutnik, appelé plus communément chou-rave ?

Peu répandu sur nos étals et donc peu connu, classé encore bien souvent au rang des légumes oubliés, le chou-rave revient doucement à la mode. Sa chair si délicate a séduit d’illustres chefs qui veulent faire découvrir sa valeur gustative.

Mais au delà de sa chair tendre et croquante (qui rappelle un peu le radis avec un arrière goût de noisette quand il est cru et de navet quand il est cuit), le chou-rave présente un intérêt nutritionnel incontestable.

Il est riche en vitamine C, B6, en potassium, en magnésium, en cuivre… Appartenant à la famille des crucifères, sa consommation régulière aurait un rôle préventif contre certains cancers et les maladies cardiovasculaires. Il serait aussi efficace contre les ulcères gastriques.

Comment le choisir et le conserver ?

Le choisir à peau lisse, sans tache et de préférence petit. Des feuilles sans flétrissure sont un gage de fraîcheur.Se conserve un semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur, sans ses feuilles et enveloppé dans un linge.

Le plus : le chou-rave se consomme cru ou cuit. Cru, il est excellent servi en mouillette avec un pesto ou coupé en lamelles ou râpé dans une salade. Cuit, il peut être sauté, incorporé dans des soupes ou des ragoûts. Il est même encore meilleur, tout simplement à la vapeur, al dente.

Panna cotta au chou-rave

PANNA COTTA AU CHOU-RAVE, THYM ET CHÈVRE FRAIS

Temps de préparation :

20 minutes

Temps de cuisson :

25 minutes

Pour 6 personnes

Ingrédients

600 g de chou rave (+/- 2 choux)
20 cl de crème fraîche liquide
35 cl de lait
150 g de fromage de chèvre frais
1 càc d’agar-agar en poudre
1 belle poignée de pignons de pin
1 pincée de noix muscade
1 pincée de piment d’Espelette
2 càs de miel
sel et poivre
7 brins de thym frais

Les étapes

  1. Éplucher les choux, le couper en petits dés et le faire cuire à la vapeur environ +/- 20 mn (Pour vérifier la cuisson, tester avec la pointe d’un couteau).
  2. Verser les dés de choux dans un blender, avec le lait, la crème, le chèvre préalablement émietté avec une fourchette, une pincée de sel, de noix muscade, de piment d’Espelette et de poivre. Mixer.
  3. Reverser la préparation dans une casserole, ajouter l’agar-agar, porter à ébullition et laisser frémir pendant 30 secondes sans cesser de tourner avec une cuillère en bois.
  4. Hors du feu, jeter un brin de thym et laisser tiédir quelques minutes pendant que le thym infuse. Ôter le brin de thym. Répartir le contenu de la casserole entre 6 verrines (On peut aussi choisir des mini-verres pour proposer la panna cotta en apéritif).
  5. Quand la crème est à température ambiante, placer les verrines au réfrigérateur au minimum deux heures avant de servir.
  6. Juste avant de servir, faire colorer à sec dans une poêle les pignons de pin. Quand ils sont dorés, hors du feu, verser le miel dans la poêle. Bien mélanger et répartir ce mélange sur sur le dessus des verrines. Planter au centre de chaque verrine, un brin de thym, donner un tour de moulin à poivre et servir aussitôt.


PANNA COTTA AU CHOU-RAVE, THYM ET CHÈVRE FRAIS

Chou-rave au pesto

CHOU RAVE AU PESTO

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

15 minutes

Pour 4 personnes

Ingrédients

3 choux raves
le jus d’1/2 citron
6 brins de sauge fraîche (30 g)
50 g d’olives noires dénoyautées
40 g d’amandes mondées
1 càs de jus de citron
2 gousses d’ail
3 cl d’huile d’olive
sel et poivre

Les étapes

  1. Peler le chou rave et le couper en petits dés. Le faire cuire à l’eau bouillante, salée, citronnée pendant 15 mn environ.
  2. Placer dans la cuve d’un robot ménager : les amandes, les feuilles de sauge, les gousses d’ail ainsi que les olives coupées en lamelles. Donner quelques tours. Puis sans cesser de mixer, ajouter par la goulotte le jus de citron et l’huile en filet.
  3. Transvaser dans un mortier ou un bol pour la présentation. Saler légèrement et poivrer. Goûter pour rectifier éventuellement l’assaisonnement en sel et en poivre.
  4. Servir le chou rave très chaud chacun se servant le pesto à sa convenance.


Chou rave au pesto

Noisettes d’agneau à la purée de chou-rave

NOISETTES D’AGNEAU EN CROÛTE DE SPÉCULOOS ET PURÉE AU CÉLERI RAVE ET AU CHOU RAVE

Temps de préparation :

30 minutes

Temps de cuisson :

30 minutes

Pour 4 personnes

Ingrédients


Pour les noisettes d’agneau
600 g de rumsteak d’agneau
1 càc de thym émietté
2 càs de sauce soja
2 càs de confiture de figues
2 càs de spéculoos en poudre (passés au mixer)
Pour la purée
1 céleri rave (500 g)
1 chou rave (300 g)
3 càs de crème fraîche
15 cl de lait
2 càs d’huile de noisettes ou de noix
1 bâton de vanille
sel et poivre blanc

Les étapes


Les noisettes d’agneau : à préparer en premier de façon à laisser à la viande le temps de s’imprégner du mélange au spéculoos.

  1. Dans un bol, mélanger le thym, la confiture, la poudre de spéculoos et la sauce soja. Mélanger.
  2. Enduire les noisettes d’agneau de cette pommade. Réserver le temps de préparer la purée.

La purée :

  1. Peler le céleri et le chou et les couper en cubes.
  2. Faire cuire dans de l’eau bouillante salée, le chou. 10mn après ajouter le céleri, moins long à cuire.
  3. Quand les légumes sont bien tendres (environ 20 mn après avoir rajouté le céleri), les égoutter et les mixer avec le lait, la crème, les graines de vanille récupérées à l’intérieur du bâton, le sel et le poivre. Au moment de servir, verser 2 càs d’huile de noisettes ou de noix, bien mélanger.
  4. Quand la purée est prête, enfourner les noisettes d’agneau à 180°C pendant 10 mn environ. La viande ne doit pas sécher et rester bien tendre. Pour donner un côté plus croustillant, il est possible de passer sous le grill quelques minutes. Servir immédiatement avec la purée bien chaude.


Noisettes d'agneau en croûte de spéculoos et purée de céleri rave et chou rave

Poivrons farcis minute

Ce week-end, j’ai trouvé de magnifiques poivrons au marché, signe que le printemps est bien arrivé. J’adore ce légume, qui est souvent à l’honneur dans les recettes provençales : je pense aux poivrons farcis au riz, à un coulis pour accompagner des spaghetti, ou encore un dip pour l’apéritif. C’est un légume aussi savoureux qu’il est coloré – et en plus riche en vitamines A et C.

Je vous propose ici une recette ultra-rapide de poivrons farcis, cette fois-ci aux tomates, aux anchois et au parmesan, et relevés d’origan. Quelques minutes de préparation suffisent, et vous avez une entrée colorée ou un accompagnement de grillade.

POIVRONS FARCIS MINUTE

Temps de préparation :

5 minutes

Temps de cuisson :

30 minutes

Pour 4 personnes

Ingrédients

8 poivrons (4 rouges et 4 jaunes)
6 tomates type Roma
+/- 20 anchois à l’huile (boîte)
2 gousse d’ail
1 càs d’origan séché
3 càs copeaux de parmesan
huile d’olive
sel et poivre

Les étapes

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Couper horizontalement les poivrons à 5 cm de la base (la partie du dessus des poivrons sera utilisée par exemple dans une ratatouille).
  3. Épépiner les tomates puis les couper en petits dés.
  4. Hacher les anchois et l’ail.
  5. Mélanger les anchois (et l’huile de la boîte), les tomates et l’ail et répartir le tout dans les 8 fonds de poivron. Poivrer, saler très légèrement. Saupoudrer de copeaux de parmesan et d’origan.
  6. Enfourner 20 mn puis positionner sur la position grill et laisser encore 10 mn.
  7. Au sortir du four, verser sur chaque poivron un filet d’huile.


Poivrons farcis aux anchois et aux tomates

Crème de sardines au citron

Je passe quelques jours à la mer, au soleil et au bon air ! L’occasion aussi d’aller acheter du bon poisson frais – chez moi, du poisson de mer froide comme le cabillaud, la sole, la plie… Mais aujourd’hui, l’idée m’est venue de réaliser une crème à servir en apéritif ou en entrée, à tartiner sur un toast ou à savourer sur une bonne tranche de pain à l’heure du déjeuner.
Pour cela, pas de cuisson longue de poisson, mais une simple boîte de sardines au naturel, des patates douces (qui vont apporter la texture onctueuse et souple de la tartinade), du citron (de manière à faire ressortir le goût du poisson), du piment et du tamari.
Le résultat ? Une crème au goût marin, iodé et fort en bouche, facile à préparer et qui ouvrira l’appétit de vos invités ! Promis !

CREME DE SARDINES AU CITRON Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

15 minutes

Pour 4 à 6 personnes

Ingrédients

1 boîte de sardines au naturel (si possible sans peau)
1 citron non traité
400 g de patates douces
3 càs d’huile d’olive
2 càs de persil haché
2 càs de tamari
1 pincée de piment d’Espelette
Poivre du moulin

Les étapes

  1. Peler les patates douces, les couper en cubes et les cuire à la vapeur 10 à 15 mn. Elles doivent être tendres à coeur. Les laisser refroidir.
  2. Râper le zeste du citron et extraire son jus.
  3. Ôter la peau des sardines, si nécessaire.
  4. Dans un blender, verser : les patates douces, les sardines émiettées, le jus de la boîte, le jus de citron et son zeste râpé, le persil, l’huile d’olive, le piment d’Espélette, un tour de moulin à poivre et le tamari. Mixer de manière à obtenir une crème lisse. Si nécessaire et si l’on souhaite une texture plus fluide, ajouter un filet d’huile. Goûter et ajuster l’assaisonnement.
  5. Conserver au réfrigérateur.

Se déguste sur du pain grillé (éventuellement frotté d’ail) et/ou en accompagnement de légumes vapeur.

Crème de sardines au citron

Crème aux légumes de printemps : la tartinade des beaux jours

C’est le printemps ! Je retrouve avec plaisir les saveurs des bons légumes de saison, après avoir cuisiné les potirons et autres racines (panais,…) pendant les mois d’hiver. Et le printemps, c’est aussi le moment de profiter des beaux jours avec de bonnes tartines que l’on savoure au soleil. J’ai réalisé une sorte de pâte à tartiner à base de carottes, d’oignons et de petits pois : relevée d’huile d’olive, de tahin et de piment, étendue sur une bonne tranche de pain de seigle, ou de petits toasts, c’est une recette parfaite pour un apéritif, une entrée ou un pique-nique.

PÂTE À TARTINER AUX LÉGUMES DE PRINTEMPS

English

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

30 minutes

Pour un petit saladier

Ingrédients

2 oignons nouveaux
2 gousses d’ail
200 g de petits pois écossés
1 petite botte de carottes nouvelles
quelques brins de persil
1 càs de tahin (pâte de sésame, magasin bio)
1 pincée de piment d’Espelette
3 càs d’huile d’olive
sel et poivre

Les étapes

  1. Émincer l’ail et les oignons et les faire blondir dans 1 càs d’huile. Saler, poivrer et ajouter une pincée de piment d’Espelette et la pâte tahin.
  2. Peler les carottes, les couper en rondelles et les ajouter. Les faire revenir quelques instants puis ajouter un filet d’eau. Couvrir. Remuer de temps en temps et rajouter un filet d’eau encore si nécessaire.
  3. Au bout d’1/4 d’heure, ajouter les petits pois. Cuire encore 1/4 d’heure à couvert, en rajoutant encore si nécessaire un filet d’eau. Ajouter les feuilles de persil.
  4. Mixer le tout. Goûter pour rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Détendre avec un peu d’eau ou de l’huile si le mélange est trop épais.
  5. Laisser refroidir puis placer au réfrigérateur.

Se déguste en apéritif ou en entrée avec des gressins, des petits biscuits salés, du bon pain frais ou grillé.

Pâte à tartiner aux légumes de printemps

Petits canapés et blinis de Noël

Vous êtes à la recherche d’une idée d’apéritif pour Noël ? Les canapés et blinis sont bien pratiques, parce qu’on peut les garnir de plein de petites choses gourmandes. Voici dans cet esprit deux recettes de canapés qui sont en plus faciles à réaliser : des canapés à la tapenade et des canapés au saumon fumé. Si vous êtes pressé(e) par le temps, vous pouvez acheter des mini blinis tout préparés pour servir de socle.

CANAPES DE NOEL A LA TAPENADE ET AU SAUMON FUME

Temps de préparation :

15 minutes

Temps de cuisson :

5 minutes

Pour 18 canapés et blinis

Ingrédients

Pour le fond :
100 g de farine
1 yaourt de type bulgare
lait : l’quivalent de 2 pots de yaourt
1 oeuf
1 càc de levure
sel et poivre
Pour la garniture :
1 petit pot de tapenade d’olives noires
9 tomates cerises confites. Vous trouverez ici une recette originale.
3 càs de crème fraîche épaisse
3 tranches de saumon fumé
1 citron vert de préférence non traité
quelques baies roses

Les étapes


Préparation du fond :

  1. Mélanger la farine, la levure et une pincée de sel.
  2. Fouetter l’oeuf, le yaourt et le lait. Ajouter ce mélange à la farine.
  3. Couvrir d’un film plastique et laisser repose au réfrigérateur au moins une heure.
  4. Beurrer un grand (ou 2) moule à muffins. Déposer dans le fond 2 mm de pâte et enfourner à 180 °C. C’est cuit quand le dessus commence à dorer.

Préparation de la garniture :

  1. Pour une première série de 9 canapés : napper de tapenade et recouvrir d’une tomate cerise confite.
  2. Pour la seconde série de 9 canapés : déposer un fond de crème fraîche battue avec une pincée de sel et de poivre. Déposer une tranchette de saumon et décorer de citron vert et quelques graines de baies roses.


Petits canapés "tapenade"et "saumon"

Menu de Noël « pintade et chocolat »

Vous aimez les fruits, la mangue, l’orange et le chocolat ? Ce menu est fait pour vous ! Vous découvrirez une entrée fraîche et marine avec une terrine de crabe à la mangue et à l’avocat ; vous vous régalerez ensuite avec une pintade – moins imposante que la dinde ! – à l’orange et aux fruits secs ; et en dessert, vous savourerez une crème au chocolat à la cannelle et aux épices de Noël. Et n’oubliez pas de choisir votre apéritif !

Terrines de crabe à la mangue et à l’avocat

A la recherche d’une entrée fraîche et raffinée pour Noël ? Savourez ces terrines de crabe à la mangue et à l’avocat relevées de citron et de piment.

Pintade à l’orange

Une recette de pintade de Noël aux saveurs d’orange et de fruits secs : une volaille parfumée accompagnée d’endives caramélisées.
Pintade à l'orange

Crème au chocolat à la cannelle et aux épices de Noël

Découvrez une savoureuse crème au chocolat parfumée à la cannelle des Seychelles: une crème au lait d’avoine et patate douce pour un dessert léger !
Crème au chocolat à la cannelle et aux épices de Noël

Pêches et poivrons en dip pour l’apéro



L’apéro, c’est sacré, surtout en été ! Evidemment, on peut acheter des crackers ou autres mini-saucisses au supermarché : mais le temps et l’argent dépensés à cet achat peuvent être utilisés à préparer à la maison des dips et autres choses à grignoter. Par exemple, ce dip aux pêches et aux poivrons que je vous présente aujourd’hui exige 10 petites minutes de travail, 20 minutes de cuisson et quelques fruits et légumes que l’on trouve facilement en été. Est-ce vraiment plus cher que d’acheter des produits préparés qui sont souvent trop riches en (mauvaises) graisses, en (mauvais) sucres, sans compter le sel ?

Essayez donc ce dip à la fois sain et gourmand ! Le poivron et la pêche se marient bien, et ici ils sont accompagnés d’ail et d’épices qui font de ce dip un vrai apéro parfumé d’été. A savourer avec un bon pastis !

DIP AUX POIVRONS ET AUX PÊCHES Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

20 minutes

Pour un bol

Ingrédients

3 poivrons rouges

2 grosses pêches bien mûres

1 càs de vinaigre de vin rouge

1 gousse d’ail

le jus d’1/2 citron

2 càs d’huile d’olive

1 pointe de piment d’Espelette

sel et poivre

Les étapes

  1. Préchauffer le four sur la position grill.
  2. Placer les poivrons entiers sur un plat à four et enfourner. Les faire griller sur toutes leurs faces jusqu’à ce que la peau noircisse.
  3. Au sortir du four, les placer dans un saladier en verre et le recouvrir d’une assiette.
  4. Laisser tièdir 10 mn puis ôter la peau et les graines intérieures et couper la chair en lanières.
  5. Verser dans un blender : l’ail écrasé, les poivrons, les pêches pelées coupées en quartiers, l’huile, une pointe de piment d’Espelette, le jus de citron, le vinaigre, le sel et le poivre. Mixer jusqu’à l’obtention d’une crème lisse. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Servir avec des crudités.

Dip aux poivrons et aux pêches pour l'apéro

Courgettes, gingembre, épices : le soleil est dans la crème

La semaine dernière, nous avons connu les jours les plus froids pour un mois de mai depuis la naissance de la météorologie moderne ! Le matin, en me réveillant, je n’en croyais pas mes yeux en regardant mon thermomètre : 5°C, 6°C… Jeudi dernier (le 23 mai), les températures n’ont pas réussi à dépasser 8°C : le soleil ne réussit à percer qu’en fin de journée, et j’ai même vu tomber de la neige et de la grêle entre deux éclaircies !

Autant vous dire que ce temps hivernal (le « mois de maivembre ») donne furieusement envie de soleil, de mer, de cuisine parfumée et des produits du Sud. Resaisissons-nous, et faisons contre mauvaise fortune bon coeur ! J’ai donc sorti mes produits préférés de l’été : la courgette pleine de saveurs, le gingembre, mes épices fétiches (coriandre, cumin, curcuma), sans oublier une délicate crème de noix de coco… et voici une crème légère, douce et parfumée à déguster lentement en entrée ou en apéro (pourquoi pas ?) un soir d’été, en écoutant chanter les cigales.

CRÈME AUX COURGETTES, AU GINGEMBRE ET AUX ÉPICES Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

30 minutes

Pour 4 personnes

Ingrédients

2 oignons

2 gousses d’ail

4 courgettes

1 pincée de gingembre en poudre

1 pincée de cumin en poudre

1 pincée de coriandre en poudre

1 pincée de curcuma en poudre

140 ml de crème de coco

sel et poivre

huile d’olive

Les étapes

  1. Émincer les oignons et presser les gousses d’ail. Couper les courgettes en rondelles.
  2. Dans un faitout, faire fondre l’ail pressé dans une càs d’huile et le saupoudrer des épices. Saler et poivrer. Faire cuire 1 mn ou 2, le temps que les épices soient bien saisies puis ajouter les oignons. Les faire dorer légèrement puis ajouter les rondelles de courgettes.

    Couvrir d’une litre d’eau.

  3. Faire cuire jusqu’à ce que les courgettes soient tendres (+/- 20 mn).
  4. Verser dans un blender, ajouter la crème de coco et mixer. On obtient une crème. Si l’on souhaite une consistance plus liquide, il suffit d’ajouter un peu d’eau. Toujours goûter pour ajuster l’assaisonnement en sel et poivre.

Se déguste chaude, tiède ou glacée… En fonction du temps, de son humeur, de ses goûts !

CRÈME AUX COURGETTES, AU GINGEMBRE ET AUX ÉPICES

Houmous, houmous, vous avez dit houmous ?

J’ai toujours aimé la purée de pois chiche et cette magnifique spécialité libanaise qu’est l’houmous. C’est un plat idéal pour ceux qui veulent contrôler leurs apports en graisses et en sucre tout en mangeant gourmand : l’houmous (ou humous) est d’ailleurs (re)devenu très tendance aux Etats-Unis depuis quelque temps pour ces raisons.

Mes origines méditerranéennes expliquent sans doute cette attirance pour les recettes et les produits de cette région… à moins que ce soit les conditions météo actuelles, où l’on grelotte encore dans l’attente des conditions « normales » de printemps.

Au fil du temps, je me suis permis de m’éloigner de la recette traditionnelle libanaise (que j’adore au demeurant) pour ajouter quelques variations de mon propre cru. Un soupçon de coriandre par ci, une pointe de safran par là et une pincée de curcuma plus loin, voilà en deux mots mes petites incartades qui semblent se stabiliser depuis quelques temps car je trouve l’équilibre des saveurs à mon goût.

Voici aujourd’hui deux variantes d’houmous pour préparer un « dip » d’apéritif : idéal pour les soirées d’été !

HOUMOUS Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

20 minutes

Temps de cuisson :

Pour 4 personnes

Ingrédients

250 g de pois chiche crus (ce qui donne environ environ 3 verres de pois chiche cuits)

1 lamelle d’algue kombu (en épicerie bio)

1 verre d’eau

1/2 verre d’huile d’olive

2 gousses d’ail nouveau

le jus de 2 citrons

1 càs de gros sel

1/2 c. à café de piment doux en poudre

1 c. à café de ras el hanout

coriandre fraîche

Les étapes

  1. Faire tremper les pois chiche une nuit avant de les faire cuire.
  2. Egoutter, verser dans une casserole et recouvrir d’eau froide. Ajouter l’algue kombu et faire cuire environ 30-40 minutes à couvert. L’algue kombu sert à ramollir l’enveloppe un peu coriace des pois chiche.
  3. Egoutter et retirer la feuille de kombu.
  4. Mélanger les pois chiche cuits avec le verre d’eau et le demi verre d’huile d’olive. Réduire en purée à l’aide d’un mixeur.
  5. Ajouter tous les autres ingrédients et mélanger. Parsemer de coriandre fraîche.
  6. Pour conserver votre houmous et éviter qu’il ne se dessèche, mettre un filet d’huile d’olive sur le dessus.

Dans cette recette, le verre utilisé est de taille normal (il contient environ 200 ml d’eau). L’idée étant, avec les volumes, de pouvoir reproduire la recette selon les quantités souhaitées. Par exemple, si vous utilisez un verre de pois chiche (au lieu de 3) cuits, alors il faut ajouter 1/3 du volume du verre en eau.

Houmous aux pois chiches, au citron et à la coriandre

HOUMOUS AU CORIANDRE, SÉSAME, CURCUMA ET SAFRAN Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

20 minutes

Temps de cuisson :

Pour 4 personnes

Ingrédients

250 g de pois chiches cuits (trempage une nuit puis 1h30 de cuisson dans 3 fois le volume d’eau et saler à la fin) ou en conserve

le jus d’un citron

3 càs d’huile d’olive

1 càc de graines de coriandre

1 càs de purée de sésame

2 gousses d’ail

1 càc de curcuma en poudre

quelques filaments de safran

sel et poivre

Les étapes

  1. Réduire en poudre les graines de coriandre en les écrasant avec un pilon (ce que j’ai fait) ou en les mixant dans un moulin à café.
  2. Verser les pois chiches dans le bol d’un robot ménager avec tous les ingrédients. Mixer longuement afin d’obtenir une crème lisse. Si nécessaire ajouter un filet d’huile et/ou d’eau. Goûter et rectifier éventuellement l’assaisonnement.


Houmous à ma façon

Une sauce « dip » pour l’apéro ? Une crème au chèvre, carotte et radis noir



J’ai commencé l’année par une recette détox et comme toute la famille a apprécié « cette mise aux vert », j’envisage de ne pas m’arrêter sur un si bon chemin… Eh oui pourquoi ne pas privilégier les aliments dépuratifs qui, préparés simplement, non seulement font du bien, mais sont aussi capables de nous régaler ?

Aujourd’hui j’ai jeté mon dévolu sur la carotte et le radis noir. Ce sont des aliments de grande qualité nutritionnelle :

  • Ils favorisent l’élimination des toxines,
  • ils sont tous les deux riches en fibres qui régularisent le transit intestinal.

Je les ai cuits rapidement à la vapeur, puis mixés avec du fromage de chèvre frais. La carotte et le chèvre ont ainsi adouci le piquant du radis noir.

Cette crème est délicieuse en entrée sur du pain légèrement grillé ou en sauce dip d’apéritif avec des branches de céleri bien croquantes, par exemple.

CRÈME AU CHÈVRE, CAROTTE ET RADIS NOIR Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

15 minutes

Pour 4 personnes

Ingrédients

2 petits radis noirs
1 carotte
1 fromage de chèvre frais de 100 g
1 càs d’huile d’olive
une pointe de paprika doux
sel et poivre
quelques graines de pavot

Les étapes

  1. Peler les radis noirs et la carottes et les couper en petits morceaux. Les faire cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’ils soient tendre +/- 15 mn.
  2. Les transférer dans un robot avec le chèvre émietté, 1 càs d’huile d’olive, une pointe de paprika, de sel et de poivre. Mixer jusqu’à obtenir une texture onctueuse et lisse.
  3. Servir la crème étalée sur du pain chaud ou en sauce dip avec des branches de céleri. Saupoudrer de graines de pavot.


Crème dip au chèvre, carotte et radis noir