Tarte aux abricots et aux cerises, version spéciale Provence !




Abricots, lavande, cerises, huile d’olive voici quelques saveurs/parfums qui embaument toujours mes vacances estivales en Provence. J’ai décidé ici de les associer dans une même tarte rustique.

J’ai un penchant pour les pâtes à l’huile d’olive. Je trouve qu’elles se marient particulièrement bien avec les fruits notamment les abricots. Après avoir fait une ventrée de spécimens bien sucrés mûris au soleil, je les apprécie aussi en version cuite, légèrement caramélisée. Je suis arrivée hélas trop tard dans la saison pour croquer les cerises de l’année mais je me rabats sur une délicieuse confiture confectionnée il y a peu par ma tante. En revanche, les lavandes sont encore bien en fleurs et je ne résiste pas au plaisir d’en saupoudrer quelques unes !

En résumé, une tarte aux abricots/cerises certes mais aussi un concentré de saveurs provençales !

TARTE AUX ABRICOTS ET AUX CERISES Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

20 minutes

Temps de cuisson :

20 à 25 minutes

Pour 6 personnes (1 tarte de + un chouillat : un petit coeur)

Ingrédients

220 g de farine
1 càc de levure
2 càs de liqueur de cassis
1 pincée de sel
4 càs d’huile d’olive
10 càs d’eau
750 g d’abricots
½ pot de confiture de cerises entières (+/- 5 càs)
quelques fleurs de lavande
sucre

Les étapes

  1. Mélanger la farine, le sel et la levure. Ajouter l’huile, l’eau et la liqueur de cassis. Travailler la pâte jusqu’à l’obtention d’une boule.
  2. Préchauffer le four à 180 °C.
  3. Étaler la pâte au rouleau et foncer un moule à tarte.
  4. Couper les abricots en deux. Poser les oreillons d’abricots, côté bombé sur le dessus. Poser les cerises entières entre les interstices et le reste de la confiture (le jus gélifié) sur les oreillons.
  5. Parsemer le dessus de quelques fleurs de lavande. Saupoudrer de sucre.
  6. Enfourner 20 à 25 mn.


Tarte aux abricots et aux cerises

Vous voulez laisser un commentaire, poser une question ?

  1. Coucou ! Ta tarte est juste parfaite, au doux parfum de ma Provence d’adoption, j’adore !! Et je t’en pique une part au passage ! Merci pour cette belle pâte à tarte, je t’embrasse !

  2. isabelle nadaud bize

    bravo Françoise, toutes mes félicitations pour ton talent. C’est coloré, c’est imaginatif, plein de saveur et de poésie, tes recettes sont une symphonie. Je me souviens qu’effectivement tu aimais la cuisine, tu m’avais passé quelques recettes dans notre vie antérieure à la DRT, notamment celle d’un délicieux boeuf carottes que j’ai toujours gardée…Franchement je suis très admirative.
    Isabelle

  3. ciboulette38

    Je continue l’exploration de vos « saveurs croisées ». Et ce soir, je n’ai pu résister devant cette belle tarte.
    Il fallait que tout de suite j’essaie cette pâte atypique !
    Le marché c’est seulement demain matin …
    Ne reculant pas devant l’obstacle, j’ai pris dans mon congélateur les quelques derniers oreillons d’abricots rescapés de la saison dernière et à la place de la confiture de cerises, j’ai osé « boucher les trous » avec quelques myrtilles.
    Craignant un débordement juteux (à raison !), j’ai parsemé le dessus de la tarte d’un peu de sucre de canne à l’agar agar.
    Le premier bonheur ? … Ce sont les effluves qui se sont échappées du four !
    La dégustation … on en avait plein les doigts !!! mais que c’était bon !
    Toutes les saveurs s’influencent et se mélangent … on ne sait plus trop qui est qui ……
    Les abricots ont perdu de leur acidité.
    La pâte a parfaitement résisté à cet excès de sirop parfumé, livrant une consistance parfaite et une saveur délicate.
    A retenter, c’est sûr ! Avec des fruits frais cette fois.
    Et puis refaire également pour se rapprocher de la version originale avec le mélange abricots-cerises sans oublié la lavande que je n’avais pas sous la main non plus.
    Il faudra juste chercher une petite astuce pour réduire un peu la quantité de jus si on ne veut pas passer par la case confiture.
    Merci pour cette belle recette qui met si bien en valeur et de façon si dépouillée, les fruits gorgés de soleil de ma vallée du Rhône.

    • Françoise

      Une énorme merci Ciboulette pour vos super gentils commentaires. Je suis ravie que mes recettes vous inspirent et dans le même temps régalent votre maisonnée. Rien n’est jamais très compliqué chez moi, mais je recherche toujours l’alliance des saveurs qui met en avant les bons produits. Je vous souhaite une excellente journée et un bon appétit ! Françoise

Laissez-moi un commentaire !