Pâtes au pesto de printemps : une question de mode




Je m’aperçois qu’en ce moment je fonctionne en mode « pesto« . Si, si j’observe que je dégaine facilement mon blender et que je mixe un peu tout au gré des mes envies et aussi de l’état de mes placards et de mon frigo.

Au départ, j’aime le goût du pesto qui traditionnellement réunit des oléagineux, du fromage, des herbes et de l’huile. Le plus connu est sans doute ce lui de Gênes qui mêle le parmesan, le pecorino, l’ail, les pignons et l’huile d’olive. En Provence, le pistou qui accompagne la soupe qui en a pris le nom, se compose encore plus simplement d’ail, de basilic et d’huile d’olive.

En ce qui me concerne, je suis donc des chemins de traverse et essaie/tente/explore/improvise diverses associations, goûte/rectifie/modifie/note… et un peu comme un explorateur consigne sur le papier les découvertes qui méritent le détour. Je vous promets de vous faire part des mélanges estampillés par la famille « hum c’est bon » avec les variantes « miam c’est délicieux » ou « je peux encore en avoir sur du pain ? ».

Hier soir, le résultat a conduit à des exclamations du genre, alors je m’empresse illico presto de vous en divulguer le contenu ! Amandes, parmesan, ail, oignons et collection d’herbes fraîches en provenance de mon fournisseur bio, huile d’olive provençale ont fortuitement révélé de sublimes parfums…

Encore un petit mot pour tenter de me dédouaner auprès des puristes qui ne conçoivent un véritable pesto qu’avec un mortier et un pilon. J’ai le matériel mais peu de temps, alors je confectionne le pesto sur le mode presto. Mais promis, juré cet été en Provence et en vacances, je prendrai le temps d’écraser, de malaxer l’ail et les herbes, je connais le bonheur de la transformation en pommade et des parfums qui s’exhalent au fur et à mesure !

PÂTES AU PESTO DE PRINTEMPS Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

celui des pâtes que vous aurez choisies !

Pour 4 personnes

Ingrédients

4 oignons ciboules
1 gousse d’ail (ou plus… j’en ai mis 3 certes petites)
2 càs d’amandes mondées
50 g de parmesan râpé
8 brins de pourpier
8 brins de persil
8 brins de cresson
sel et poivre
+/- 5 cl d’huile d’olive
+ Pâtes au choix et cuites selon les indications de l’emballage.

Les étapes

  1. Mixer tout les ingrédients (hormis les pâtes, cela va de soi !).
  2. Goûter et rectifier l’assaisonnement en sel et poivre. Ajouter un filet d’huile si le mélange est trop épais.


Pâtes au pesto de printemps

Vous voulez laisser un commentaire, poser une question ?

  1. Bonjour Françoise!
    La texture de ce pesto est à tomber! Et les parfums qu’il dégage aussi! Le pesto exalte les goûts : tous les mélanges sont permis en autant que le parmesan soit présent, car nos papilles reconnaissent très bien son umami!
    Bon week-end pascal!
    Je t’embrasse bien chaleureusement,
    Lou

  2. Je suis pour les pesto presto en mode traversier et je pille régulièrement la tradition au profit de l’innovation pour le plus grand bonheur de mes goûteurs. Je te suis sur le chemin des arômes des herbes et si ça se trouve on rencontrera Harry Potter et d’un coup de baguette on obtiendra un nouveau pesto magique. Biz

  3. Coucou Françoise,
    Quel savoureux pesto. J’en hume le parfum et en imagine les saveurs avec le cresson. C’est une belle idée.
    Il va falloir que je l’essaie, je découvrirai ainsi, sur une tranche de pain grillé, ta recette originale et également le pourpier que je ne connais pas du tout.
    La semaine dernière, c’était la fête du cresson dans ma région …
    J’espère que tu as passé d’excellentes fêtes pascales avec ta petite famille.
    Je ne suis pas très présente sur le blog en ce moment, c’est très difficile au niveau de ma disponibilité.
    Je t’embrasse bien fort,
    Patricia

  4. Hier soir j’ai préparé un pesto avec ce qui me restait de la veille dans le placard :
    des fanes de radis, des noix de cajoux, du parmesan, ail, huile, un peu de sel. Une réussite.
    I

Laissez-moi un commentaire !