Poulet rôti au citron, bergamote et poires en habit automnal



Durant la semaine du goût qui s’est déroulée à Bruxelles du 19 au 25 septembre et qui visait à multiplier les rencontres, les débats et les partages gourmands autour du slow food, j’ai fait de merveilleuses découvertes. Je vous en ferai part au fur et à mesure car cette fin d’année et l’année prochaine sont placées sous le signe de la gastronomie dans notre belle capitale belge… Aujourd’hui, je vous en donne un avant-goût parfumé aux huiles essentielles, que j’ai découvertes grâce à Maïté d’Hoir, qui a ouvert il y a deux ans « l’herboristerie moderne » en plein coeur de Bruxelles (voir le récit de ma visite après la recette). Ma curiosité attisée, je décidais de tester en cuisine les cristaux à la bergamote avec lesquels j’avais choisi d’aromatiser la tisane digestive qui clôturait l’exposé. Ce parfum (imaginez-vous humer un bon thé Earl Grey) m’avait séduite pour son côté très floral et frais. Pour un premier achat, mon choix s’était porté sur cette essence car contrairement à d’autres végétaux comme par exemple le thym, la coriandre, le basilic ou le citron très commun, je ne dispose jamais d’une bergamote-fruit chez moi pour m’offrir directement son délicat parfum…

Ma première idée de test s’est porté sur le poulet que j’apprécie toujours en version légèrement acidulé quand il est cuisiné avec du citron. Il m’a semblé intéressant de faire se répondre deux tonalités d’agrumes : celle du citron – utilisé entier et avec son jus qui apporte une pointe de piquant – et celle de la bergamote, sous forme vous l’aurez compris de cristaux, qui distillent des notes florales. Eh bien, je vous l’assure, les tonalités des deux agrumes ont formé un duo harmonieux et délicieux !

J’ai accompagné ce poulet rôti de poires fondantes cuites au four et farcies de noisettes et noix enrobées de miel et aromatisées au thym, histoire de leur donner un look de saison !

POULET RÔTI AU CITRON ET A LA BERGAMOTE Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

20 minutes

Temps de cuisson :

2h pour un poulet de 2kg (compter 1h par kilo)

Pour 6 personnes

Ingrédients

Pour le poulet :
1 beau poulet fermier de 1,5 kg à 2 kg
2 citrons non traités
2 brins de thym
2 oignons
6 gousses d’ail
sel et poivre
huile d’olive
quelques cristaux d’huile essentielle de bergamote

Pour les poires farcies :
4 poires
le jus d’un citron
2 càs de miel
1 càs de cerneaux de noix
1 càs de noisettes
1 càc de miettes de thym séchées
1 càs de sauce soja
1 noisette de beurre ou un peu d’huile pour graisser le plat

Les étapes


Le poulet :

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Écraser les gousses d’ail sur une planche avec le manche d’un couteau (conserver la peau).
  3. Presser le jus d’un citron. Déposer les deux moitiés de ce citron à l’intérieur du poulet, saler et poivrer l’intérieur.
  4. Disposer le poulet dans une cocotte allant au four. Le badigeonner à l’aide d’un pinceau d’huile d’olive, saler et poivrer l’extérieur. Saupoudrer de quelques cristaux d’huile essentielle de bergamote.
  5. Couper l’autre citron en quartiers et les disposer autour du poulet ainsi que l’ail, les oignons émincés et le thym.
  6. Enfourner. Retourner tous les quarts d’heure le poulet d’un quart en piquant avec une fourchette la peau. Ajouter à chaque fois, un filet d’eau et en profiter pour arroser le poulet de jus.
  7. Compter 1 heure de cuisson par kg de poulet. Laisser reposer le poulet, 10 mn avant de servir.

Les poires :

  1. Pendant la cuisson du poulet, couper les poires en deux et ôter le trognon. Verser le jus de citron sur les parties coupées pour éviter qu’elle ne noircissent.
  2. Disposer les moitiés de poires dans un plat à four beurré ou huilé, faces rebondies contre le fond, bien serrées.
  3. Faire fondre le miel si nécessaire et le mélanger aux cerneaux de noix et de noisettes concassées avec un pilon dans un mortier (ou passées au mixer, c’est plus rapide mais pour ma part, je trouve que le résultat est trop fin), la sauce soja et le thym. Poivrer et farcir l’intérieur des demies poires de ce mélange.
  4. Enfourner pendant les dernières 20 mn de cuisson du poulet.

Poulet aux agrumes (citron et bergamote)

Revenons maintenant à l’Herboristerie Moderne. Représentez-vous une façade ancienne, à la devanture colorée qui une fois franchie vous transporte dans un univers végétal dédié à la santé, au bien-être et à la cuisine.

Herboristerie Moderne, BruxellesSur les étagères peintes en gris-vert sont alignées des rangées de boîtes métalliques contenant des thés, des tisanes, des aromates, des bocaux, des tubes, des fioles, des flacons, des sachets, des éprouvettes, des bouteilles… Chacun contenant des trésors : thés, tisanes, aromates, huiles essentielles, lotions, parfums, savons, gels lavants, crèmes, argiles, sirops, miels, encens, pétales de fleurs… Face à un tel foisonnement de senteurs si diverses, nul ne se sent pour autant perdu. En effet, Maïté accueille chaque client avec son franc sourire et prodigue ses conseils avisés avec bonne humeur et sérieux .

La première fois que je pénétrais dans cette caverne des mille odeurs, Maïté donnait un cours érudit sur l’utilisation des huiles essentielles en cuisine. Je fus toute ouïe car le sujet m’intéresse fort ! Je me suis essayée à plusieurs reprises à cet exercice qui je dois l’avouer avait donné de savoureux résultats – le goût en bouche est subtil – à condition d’utiliser les huiles essentielles (HE) avec précaution. (Voir ma fiche de conseils d’utilisation des huiles essentielles)

Herboristerie Moderne, BruxellesTout au long de son exposé, Maïté a illustré ses propos de diverses préparations aussi surprenantes que délicieuses. Nous avons entamé le cours avec un apéro préparé à base de vin blanc, sirop d’agave, d’HE de gingembre et de bergamote. Un feuilleté parfumé à l’origan (feuilles séchées) et à l’HE de basilic nous a été servi en guise d’amuse-bouche. Une soupe aux carottes aromatisée à l’HE de coriandre nous a rafraîchis. Un taboulé de boulgour aux effluves de menthe, citron et coriandre nous a réjouis… Ce voyage olfactif et gustatif m’a enchantée et redonné envie de « réveiller » certains jours ma cuisine en usant par ci par là d’infimes gouttes d’huiles essentielles.

Au fil de ses explications, Maïté en est arrivée à vanter la facilité d’utilisation des cristaux d’HE. Apparus sur le marché, si je ne m’abuse que très récemment, j’avais boudé le produit en le cataloguant aux rangs de « gadget commercial ». Maïté nous a expliqué qu’il suffisait de les saupoudrer directement dans les préparations. Le dosage est beaucoup plus aisé que les huiles essentielles classiques qui nécessitent d’être hyper attentif car pour un plat entier, la dose maximale autorisée sous peine de rendre un plat immangeable, se mesure à la goutte près ! De plus, les cristaux se dissolvent directement dans l’eau contrairement aux huiles essentielles qui se doivent d’être préalablement diluées dans du sucre (miel, sirop d’agave, d’érable…) ou une substance grasse. La porte aux recettes light et autres tisanes aromatisées s’ouvre ainsi pleinement !

Vous voulez laisser un commentaire, poser une question ?

  1. ça a l’air juste divin, savoureux et parfumé (et quels jolis souvenirs dans cette herboristerie 😉 J’ai déjà associé les poires à la pintade mais là avec la bergamote…mmm il faut que je tente. 
    Bises

  2. Poulet à la poire, je connaissais la pintade aux pommes. PAr contre je n,ai jamais utilisé d’huiles essentielles culinaires. Je vais essayer. Magnifique photo qui donne l’eau à la bouche! 

  3. Poulet à la poire, je connaissais la pintade aux pommes. Par contre je n,ai jamais utilisé d’huiles essentielles culinaires. Je vais essayer. Magnifique photo qui donne l’eau à la bouche! 

  4. Bonjour Françoise,
    Ces poires aux noix accompagnent à ravir ton délicieux poulet au citron et à la bergamote. Je découvre les cristaux d’huile essentielle. Je m’étais toujours refusée à cuisiner avec les huiles essentielles, mais les cristaux me convainquent de le faire grâce à leur facilité d’utilisation et de dosage.
    Bises,
    Lou
    P.-S. : Je n’ai pas oublié ton concours 😉

  5. Je crois bien que je pourrais passer des heures dans ton herboristerie. Elle est sublime ta recette, les poires au four en accompagnement sont délicieuses, je me mets ça derrière l’oreille. On aurait pu se donner le mot, ne trouvant pas de bergamote (oh surprise) je me suis commandée des huiles essentielles, trop contente pour finalement l’oublier au fond de l’étagère du frigo. Et… retrouvé samedi pour préparer le dessert du brunch rugby, j’adore son parfum et son goût autant délicat que prenant. A tester en version salée donc !

  6. Coucou Françoise,
    Je suis très séduite par tes succulentes poires farcies de fruits secs et bien parfumées par le thym. Elles accompagnent à merveille ton beau poulet au citron et cristaux d’huiles essentielles que je ne connais pas…
    Je t’embrasse,
    Patricia

  7. une recette pleine de saveurs. je viens d’acheter un roaster pour mon four et j’ai hâte de tester un poulet dedans. je crois que je vais commencer par cette recette.

Laissez-moi un commentaire !