Une fondue de légumes servie à toutes les sauces


Voici une recette de légumes très facile à réaliser et très pratique : un mélange fondant d’aubergines, de poivrons et de tomates réhaussé par le vinaigre et les câpres. En apéritif, servie telle quelle en entrée, avec une viande ou un poisson ou intégrée à une tarte ou une omelette, je trouve cette fondue délicieuse… en d’autres termes un basique de l’été !

FONDUE D’AUBERGINES AUX ANCHOIS ET AUX CÂPRES Imprimez cette recette !

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

50 minutes

Pour 6 personnes

Ingrédients

1 kg d’aubergines pas trop grosses
1 poivron rouge
1 poivron jaune ou orange
500 g de tomates pelées (fraîches ou en boîte)
6 filets d’anchois*
3 càs de câpres (facultatif)
5 gousses d’ail
2 càs de vinaigre
huile d’olive
sel et poivre

Les étapes

  1. Sans les peler, couper en dés les aubergines et les faire bouillir 10 mn dans de l’eau salée. Les égoutter.
  2. Emincer finement l’ail et le faire revenir dans une cocotte dans 2 càs d’huile. Ajouter les poivrons coupés en dés, puis les aubergines égouttées. Laisser mijoter 20 mn.
  3. Ajouter les tomates coupées en dés, les filets d’anchois, les câpres et le vinaigre. Couvrir et laisser mijoter encore 20 mn.

Cette fondue peut se manger froide en accompagnement d’une omelette froide à la tomate ou aux herbes ou chaude en accompagnement d’un poisson. Elle peut aussi être servie sur du pain grillé en apéritif. Elle peut servir aussi de base à une omelette ou à une tarte.

On peut remplacer les anchois par des olives noires. Cette fondue peut alors accompagner une viande. Le plat est présenté ici dans une création de Martine Langlade.

Fondue d'aubergines aux anchois et aux câpres

Vous voulez laisser un commentaire, poser une question ?

  1. Je continue mon tourisme culinaire. L’étape d’hier, c’était donc cette petite fondue d’aubergines. Elle a des airs de caponata sicilienne avec quelques parfums mélangés en moins.
    C’est aussi comme cela la cuisine, en fonction de notre humeur (ou du fond du panier aussi !), parfois on mélange une quantité d’ingrédients et de saveurs, et parfois on revient à des choses plus simples, comme votre fondue.
    Longtemps j’ai boudé les aubergines trop gourmandes en huile et d’une couleur … « bof bof » … Un jour j’ai découvert que l’on pouvait les faire dégorger. Ce qui m’a interpelé dans votre recette, c’est la pré-cuisson à l’eau.
    J’ai ajouté un jus de citron dans l’eau pour tenter une couleur moins … bof bof !!!
    J’ai laissé mijoter plus longuement que vous ; je crois que j’ai eu le tord au départ, de laisser cuire à couvert …
    Pour nous, un poivron rouge, un vert, et pas d’anchois mais des olives noires.
    Le plat était joli et avait de belles couleurs (assez inédit avec l’aubergine non ?)
    Nous l’avons dégusté tel quel, sans accompagnement. Nous l’avons beaucoup apprécié.
    Je pressens que le petit reste réchauffé ce soir avec quelques pâtes fraiches sera encore meilleur.
    La prochaine fois, je tente ma caponata avec cette cuisson.
    Merci pour cette nouvelle découverte.
    Petit aparté, j’adore le joli plat de votre amie potière.
    Nous ne sommes pas si loin de Saint-Saturnin lès Apt ; nous adorons Rustrel, Roussillon et les fantastiques images aux couleurs des ocres qui rappellent tellement les étals d’épices … et tous nos sens se réveillent !
    Une adresse à retenir …

Laissez-moi un commentaire !